R

Richard Mille et Ferrari s’offrent la montre la plus fine du monde. 

Richard Mille et Ferrari s’offrent la montre la plus fine du monde.

Key Insights

  • Richard Mille et Ferrari s’offrent un record du monde avec la RM UP-01 Ferrari, élue montre la plus fine du monde.
  • Véritable ovni horloger, la nouvelle montre bouleverse les codes traditionnels du secteur et repousse les limites du design et de la technologie. Avec son boîtier d’1,75 mm d’épaisseur, elle revendique un poids total de 30 grammes, bracelet inclus.

Un peu plus d’un an après l’annonce de leur partenariat à long terme, Richard Mille et Ferrari repoussent les limites de l’horlogerie moderne et dévoilent le fruit de leur collaboration, une exceptionnelle RM UP-01 Ferrari, élue montre la plus fine du monde. 

Richard Mille et Ferrari s’offrent un record du monde horloger. 

Connu pour ses innovations techniques les plus folles et son utilisation de matériaux high-tech révolutionnaires, Richard mille est déjà très impliqué dans le sport automobile. Les partenariats en Formule 1 – une collaboration notamment avec le célèbre constructeur britannique McLaren automotive – ou en endurance avec la Richard Mille Racing Team se sont d’ailleurs multipliés. En ce début d’été, l’horloger suisse poursuit sa conquête de l’univers automobile et repousse les limites du possible.

C’est en plein coeur du circuit de Fiorano – piste d’essais officielle de Ferrari – à Manarello (Italie) que Richard Mille et le constructeur automobile italien ont présenté le fruit de leur collaboration, première étape de leur partenariat de cinq ans. Réalisée de A à Z en partenariat avec les équipes Ferrari, la montre RM UP-01 Ferrari est d’une finesse jamais égalée. En effet, ce nouveau garde-temps succède à l’Octo Finissimo de Piaget et ses 1,8 mm d’épaisseur et devient la montre-bracelet mécanique la plus plate au monde.

Véritable ovni horloger, la nouvelle montre bouleverse les codes traditionnels du secteur et repousse les limites du design et de la technologie. Avec son boîtier d’1,75 mm d’épaisseur, elle revendique un poids total de 30 grammes, bracelet inclus. Le mouvement de 1,18 mm d’épaisseur à remontage manuel – doté d’un échappement ultraplat breveté – a été imaginé en collaboration avec les équipes d’ingénieurs des laboratoires d’Audemars Piguet Le Locle. Fruit de plus de 6.000 heures de développement, la montre a nécessité l’élaboration d’une dizaine de prototypes préalables, et offre une réserve de marche estimée à environ 45 heures.

Mais attention, “la montre ne doit pas être perçue comme une Concept Watch” selon les mots de Richard Mille, mais comme une montre du quotidien. Un quotidien qui nécessite tout de même près de deux millions d’euros pour faire l’acquisition de cette montre limitée à 150 exemplaires. 

CategoriesNon classé