L

Le label d’accessoires D’Estrëe dévoile sa première collection de prêt-à-porter. 

Le label d’accessoires D’Estrëe dévoile sa première collection de prêt-à-porter.

Fondé en 2015 par Géraldine Guyot, le label D’Estrée s’est d’abord spécialisé dans la chapellerie haut de gamme, fabriquée à Paris, avant de s’étendre à la maroquinerie et aux bijoux. 

Une apparente simplicité au service de jeux d’asymétrie. 

C’est au Bon Marché à Paris que le label d’accessoires D’Estrëe a dévoilé il y a quelques semaines sa toute première ligne de prêt-à-porter aux lignes épurées.

Diplômée d’un cursus d’histoire de l’art au Central Saint Martins College, Géraldine Guyot s’est une nouvelle fois inspirée du monde de l’art pour proposer des pièces épurées en laine, soie et popeline de coton. Chaque création est d’ailleurs baptisée en hommage à un artiste qu’elle admire. Parmi ces jeux de tissus italiens, on retrouve des pantalons en laine avec des poches avant de forme ronde, des vestes et chemises blanches à col Mao à l’esprit graphique. Mais également des sacs fabriqués en Italie, aux détails empruntés à l’art de la chapellerie. Et enfin, des bijoux asymétriques en laiton plaqué or et pierres semi-précieuses.

Dans ma collection, je désirais proposer des pièces atypiques et graphiques dans des matières de qualité, tout en gardant les signes identitaires de la marque, comme l’asymétrie et des associations de couleurs presque dissonantes. Les femmes ont envie d’acheter moins mais mieux, et cette collection, qui privilégie les coupes structurées et le confort, répond à ces aspirations.

GÉRALDINE GUYOT – FONDATRICE, D’ESTRËE
CategoriesNon classé