L

Le géant Kering se sépare d’une partie de son portefeuille horloger.

Une opération de cession pour Girard-Perregaux et Ulysse Nardin.

Après de nombreuses rumeurs ces derniers mois, le groupe Kering a signé un accord en vue de céder l’intégralité de sa participation dans les deux marques suisses Girard-Perregaux et Ulysse Nardin. Le géant français du luxe concède ainsi 100% de ses parts dans Sowind Group SA, société suisse propriétaire des manufactures, au profit de son management actuel. 

Le Groupe a accompagné les deux Maisons dans leur développement, renforcé leur positionnement et s’est assuré qu’elles disposent des ressources adéquates pour financer leur croissance (…) Cette opération s’inscrit dans la stratégie de Kering de donner la priorité aux Maisons ayant le potentiel d’atteindre une taille significative à l’échelle du Groupe, et auxquelles il peut apporter dans la durée un soutien décisif.

GROUPE KERING

L’opération, dont le montant n’a pour le moment pas été dévoilé, devrait être finalisée à l’issue du premier trimestre 2022. Girard-Perregaux avait été racheté par Kering en 2011 pour environ 250 millions de francs suisse, et Ulysse Nardin pour 700 millions en 2014. 

Sur les fondations saines bâties grâce au soutien et aux investissements de Kering, nous avons tous les moyens nécessaires pour mettre en oeuvre un projet de long terme capable d’assurer le développement pérenne des deux marques.

PATRICK PRUNIAUX – PRÉSIDENT DIRECTEUR-GÉNÉRAL, GIRARD-PERREGAUX ET ULYSSE NARDIN
CategoriesNon classé