L

La maison Burberry lance son service de location et de revente de luxe.

Burberry lance son service de location et de revente de luxe.

Quelques semaines après le lancement de l’option de location de Jean-Paul Gaultier et de l’entrée de Valentino, Gucci ou encore Oscar de la Renta sur le marché de la revente, c’est au tour de Burberry de dévoiler son propre service de location. 

Une offre de location et de revente, premium et luxe. 

La maison de luxe anglaise Burberry s’est associée à la plateforme My Wardrobe HQ, leader dans la location et la revente de pièces sur le marché britannique. La plateforme rassemble ainsi un vestiaire 100% féminin (pour le moment), composé de près de 500 marques premium et luxe. Pour « offrir une nouvelle façon, plus durable, d’acheter des pièces de luxe mêlant haute qualité et artisanat « , les pièces sont disponibles à la location sur une période de 4, 7, 10 ou 14 jours, et peuvent également être achetées. 

Une initiative circulaire dans le cadre de sa stratégie RSE. 

Alors qu’une étude du cabinet Bain & Company a estimé que la seconde main et la location pourraient respectivement générer jusqu’à 20% et 10% des revenus d’une marque de luxe à l’horizon 2030, Burberry utilise une nouvelle fois l’argument éco-responsable au coeur d’une nouvelle initiative.

Soutenir les principes d’une économie plus circulaire est essentiel pour atteindre notre ambition d’être positif pour le climat d’ici 2040.

PAM BATTY – VICE-PRÉSIDENTE DE LA RSE, BURBERRY

Après le lancement de son offre de seconde main il y a deux ans, en partenariat avec la plateforme américaine The RealReal, la maison anglaise a annoncé que 40% du montant de chaque transaction sera reversé à Smart Works, une association oeuvrant pour l’insertion des femmes sur le marché du travail. 

CategoriesNon classé